LE DRIFT

L'Histoire du Drift

 

Les villes Japonaises comme Rokkosan, Hakone, Irohazaka et les nombreuses "hill climbs" de Nagano sont toutes gravés dans l'histoire du drift. Personne ne peut précisément dire l'endroit d'origine du drift, mais nous savons que le mouvement a débuté dans les années 80.

Comme plusieurs formes de courses professionnelles d'aujourd'hui, l'interprétation moderne du drift a évolué d'une forme de courses de rues illégales pratiquées dans les rues sinueuses de montagne appelée Touge (prononcer "to-gué"). Le Touge était pratiqué par de dévoués fanatiques appelés Zoku (prononcer "zo-kou") qui voulaient tronquer de précieuses secondes de leur temps entre 2 points. Par la suite, plusieurs de ces Zoku ont commencé à adopter des techniques de conduite pratiquées par les pilotes de rallye.

Ces techniques consistaient à terminer un virage rapidement sans sacrifier trop d'élan. Au fur et à mesure que les pilotes de Touge adoptaient ces techniques, ils ont découverts que non seulement leurs performances de conduite et leurs temps en étaient améliorés mais la sensation était beaucoup plus intense. Du Touge, le Drift était né.
 

 

source : wikipedia

 

Le Vocabulaire du Drift

 

Heel Toe Shifting :
On partage le pied droit entre l'accélérateur et la pédale de frein. Cette technique permet de garder une bonne puissance moteur lorsque l'on rétrograde. On appelle sa aussi le "talon pointe".

Power over :
Un gros coup d'accélérateur à l'entrée du virage, on tourne le volant dans le sens du virage et la voiture va survirer.

E-Brake drift :

Utilisation du frein a main pour faire virer la voiture. Technique utilisée surtout pour faire déraper les tractions.

Clutch Kick :

On joue sur l'embrayagelors d'un drift en virage tout en continuant d'accelérer. Le transfert de masse fait glisser la caisse.

Dirt drop Drift :

La voiture glisse de l'arrière quand les roues arrière sont sur les bas cotés. On gagne de l'angle sur le drift, sans perdre de vitesse. Néamoin, cette technique est relativement dificile a exécuter.

Shift lock Drift :
On rétrogade brusquement (le plus souvent de la 3eme a la 2nd), et en réaccélérant tout de suite aprés, la caisse part en drift. Idéal sur sol mouillé.

Feint Drift :
Un coup de volant opposé au virage vous déleste, un rapide et fluide coup de volant dans le sens du virage fera glissé la voiture. Chez nous on appelle sa l'"appelle-contre-appelle"

Bracking Drift :
Gros coup de freinage dosé, sans bloquer les roues et belle accélération pour contrôler le drift.

Kansei Drift :
Dans une grande courbe à vitesse anormalement élevé, on lâche brusquement l'accelerateur. La caisse survire, ne reste qu'à controler le dirft.

Long slide Drift :
Dans une grande courbe, on tire le frein a main et on met les gazes.

Swaying Drift :

On balance l'arriere de l'auto, on tire un coup sec le frein a main (bouton enfoncé), on débraye et on reste en plein gaz.

Manji :

Le « manji » se pratique en ligne droite, c'est un enchaînement de « feint » de part et d'autre de la piste en employant toute la largeur de celle-ci. Également appelé « choku-dori » qui se traduit par « queue de poisson ».